mardi 24 juin 2014

Quand le jeu vidéo soutient la charité


Bonjour à tous !

En ce moment, c'est la liesse footballistique ! Celle-ci est vécue différemment selon les personnes : certains brésiliens se frottent les mains bien au frais tandis que d'autres grattent la terre et mordent la poussière pour retrouver un semblant de dignité. Les crampons, ça écrase tout, et pas que le gazon !

Vous l'aurez compris, je ne suis pas un fervent supporter du mondial. Mais là n'est pas le propos car, à côté de du fard et des strass des maillots multicolores (ronde de camaïeux sur fond vert, quel tableau !) se déroule un évènement non moins important dans le domaine des jeux vidéo : la Summer Games Done Quick !


Qu'est-ce donc que ça avec un nom aussi idiot que "Été jeux faits vite" ? 

Sachez tout d'abord que si, vous, vous jouez tranquillou à vos jeux, sur consoles, PC ou tablettes, d'autres veulent aller au sommet, Straight to the top !, voire aller plus loin que ça. Ils sont des joueurs du paroxysme, ceux qui cherchent à tout prix à terminer un jeu sous des conditions précises : avoir un score maximal, terminer le jeu le plus vite possible, jouer sous des contraintes aberrantes, ou simplement ouvrir le jeu dans tous les sens en se faufilant dans les failles de son système.
Ces pratiques, aussi variées qu'intéressantes, se trouvent sous la coupe de communautés mères qui les ont popularisées, notamment Speed Demo Archives après la hype Doom/Quake, à l'origine des superplays et speed-run. Et c'est cette SDA qui, fréquemment, propose des évènements visant à réunir les joueurs talentueux du monde entier pour l'AGDQ (Awesome Game Done Quick) ou, ici, la SGDQ.

Mais quel est donc l'intérêt d'un tel évènement ?

Avant tout, sachez que tout marathon gaming qui se respecte sert à une cause caritative, eh ouais ! Si l'AGDQ était ouverte aux dons en faveur à la lutte contre le cancer aux USA, la SGDQ, quant à elle, permet à tout un chacun de faire des dons pour Médecins Sans Frontières. Mais pourquoi attendre la SGDQ pour faire des dons ? Eh bien sachez que, tout au long de l'évènement, les dons servent à plusieurs choses :
- participer à plusieurs tirages au sort pour gagner de très, très gros lots !
- à partir d'un certain palier, certains joueurs vont devoir réaliser des défis annexes (accueillir un runner français en tant que joueur 2, finir le jeu à 100%, faire des glitchs et bugs dans tous les sens etc)
Du coup, vos dons permettent non seulement de participer à un geste caritatif, mais vous permet en plus de moduler le cours des choses : la SGDQ, c'est du jeu pour le public, c'est du spectacle, c'est pour vous !


Et qu'est-ce qu'il y a de si génial dans la SGDQ ?

Si, comme moi, vous avez parcouru les incontournables du jeu vidéo, les voir se faire pulvériser en peu de temps est tout simplement grisant ! En soi, il n'y a rien à attendre de plus que lorsqu'on regarde de l'athlétisme (d'ailleurs, j'adore l'été pour ça : j'aime beaucoup regarder les différents meeting) : on est là pour le spectacle, pour voir des performances sous nos yeux et, surtout, pour être témoin des nouveaux records. Dans le cadre du speed-runing, c'est la même chose : non seulement on découvre ou redécouvre des jeux, mais en plus on participe à des victoires... Ou des échecs ! Par exemple, j'ai participé hier soir au run de Sonic The Hedgehog 2 et disons que le dernier boss a été... Laborieux ! Mais terminer ce jeu en une demie-heure, même si ce n'est pas un record du monde, c'était grandiose : les niveaux ont été expédiés en peu de temps, des glitches (défauts de programmation utilisés dans un but précis par le joueur) lui ont permis de traverser les niveaux comme dans un gruyère, c'était pas mal du tout ! 
L'autre aspect intéressant pour tout amateur de jeu vidéo qui se respecte est de découvrir de nouvelles techniques, de nouvelles façons de terminer un jeu le plus rapidement possible. C'est ce genre de choses qu'on est ravi de voir, surtout quand on découvre que des techniques permettent de terminer un jeu aussi vaste que The Legend of Zelda Ocarina Of Time en moins de 20 minutes !


Vous l'aurez compris, en ce moment de caliente estival où se croisent football, athlétisme et tennis, une autre discipline tire son épingle du jeu. Si le speed-running n'est pas considéré comme du sport, il en contient les ingrédients : entraînement, performances, records et, surtout, évènement réguliers sympa à suivre ! D'autant que la SGDQ, qui se déroule en ce moment, est transmise sur ce site et commentée en français ! Du coup, même si vous ne comprenez pas ce qu'il se passe, les commentateurs veilleront à vous signaler les techniques et à tout vous expliquer le mieux possible.

Alors n'hésitez pas : aller sur la Web-TV de jeuxvideo.com, jetez un coup d'oeil sur le programme, suivez quelques runs qui pourraient vous plaire - voire, faîtes-vous plaisir et allez suivre un jeu que vous ne connaissez pas, surprises garanties ! - et, si le coeur vous en dit (et surtout sir vous en avez la possibilité) participez aux évènements, faîtes quelques concours, les prix sont très intéressants !

Alors bonne semaine à tous, et que cet été soit le plus agréable possible !

Il propose les liens importants et, surtout, c'est la source de l'image que j'ai utilisée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une réaction ? Un commentaire particulier ? Faîtes-moi savoir : partagez !