samedi 19 décembre 2015

Le guide du Metal pour les non-initiés : L'affirmation du Metalhead (partie 1)

Mettez-vous dans l'ambiance : c'est joli et tout mignon, et ça met de bonne humeur !

Bonjour à tous !

Je pense que vous l'avez compris : le Metal est un univers vaste, une culture en constante expansion. Ce genre musical s'organise, se rassemble, et devient un incontournable. On a tous entendu parler de Metal, avec tout ce que ça implique. On a déjà parcouru beaucoup de choses, mis au clair des points particuliers et, surtout, défoncé certains clichés et à priori !
Seulement, au-delà de tout ce qu'on peut dire sur ce genre, et au-delà des critiques fondées sur rien qu'on peut avoir (genre pour abrutis décérébrés, ça pousse au satanisme, au suicide, à la mort et ça crée de la violence), il y a bien une pensée que je trouve absolument juste :

Pourquoi le metaleux semble-t-il avoir le bon goût absolu en matière de musique ?

First World Metal Problems meme

Voyez-le : il dénonce la musique Pop à cause de la pauvreté d'écriture, et met en avant un Dream Theater complexe. Il signale la vacuité des paroles, et montre qu'en Metal on peut à la fois avoir du technique et des paroles poétiques avec un Gojira. Il déplore l'absence de prise de risque dans la musique mainstream, autrement dit ultra-populaire, et partage du Nightwish et ses élancées opératiques léchées.
Et quand on lui rétorque : "Arrête avec ton Hard Rock là, tu nous énerves", il réagit aussitôt.

"Non, mais Nightwish, c'est du Metal symphonique. Alors quand on sait pas hein, pas la peine de se la ramener !"

Bougre de malappris ! Non seulement il impose ses goûts en les surestimant par rapport au reste, mais en plus il vous ramène dans votre ignorance crasse !

Ce comportement est bel et bien réel : l'amateur de Metal semble dénigrer tout ce qui n'est pas du Metal, et porte un soin particulier à bien mettre les musiques dans leurs catégories respectives. Mais pour quelles raisons est-ce que cette personne continue à être aussi tatillonne sur ce qui semble vain pour les autres ?

On va alors analyser deux points pour expliquer pourquoi l'amateur de Metal monte souvent sur ses grands chevaux et donne l'impression d'être un je-sais-tout-sur-tout en matière de musique.

Le Metal contre la société : une lutte de "qui criera le plus fort"

Il faut resituer l'émergence du Metal. Comme nous l'avons vu, à partir de la fin des années 60, le Metal est créé petit à petit, et gagne en divergences au fur et à mesure, jusqu'à constituer un ensemble musical qui s'est beaucoup renouvelé sur près de cinquante ans. Face à cette nouveauté constante  et à cette culture souterraine qui avance sans l'élite, et parfois la conteste, la société contre-attaque. Elle a voulu renvoyer une image négative du Metal.
Il y a une pression sociale réelle et évidente : la société, souvent régie par une logique d'élite, ne peut pas accepter qu'un mastodonte vienne sur le devant de la scène sans son approbation. Elle dira ainsi que le Metal c'est sataniste, ça pousse au suicide et, surtout, c'est pas de la musique car ça gueule et que c'est pas construit.
Comment comptez-vous que les amateurs de Metal vont réagir après ça ?

"Tu vois de la violence là-dedans, vraiment ?!"

J'ai envie de lier cette situation à celle présentée au début de Final Fantasy VII.
Pour rappel, le groupe AVALANCHE, des terroristes écologistes, a pour vocation de détruire l'ensemble des réacteurs de la Shin-Ra, corporation multinationale corrompue qui ne jure que par la fric puisque leur but est, notamment, de trouver la Terre Promise riche en matières premières (l'Energie de la Planète, ou le Mako). La Shin-Ra puise sans arrêt avec ses réacteurs les ressources vitales du monde. AVALANCHE veut arrêter tout ça par des explosions et autres opérations coups de poing.
Manque de chance, la corporation n'entend pas se laisser faire : elle piège le groupe AVALANCHE et détruit un quartier entier de l'immense capitale qu'est Midgar. Les héros s'en sortent mais perdent dans l'accident des membres actifs du groupe. Résultat de l'attaque par la Shin-Ra ? Une radicalisation. Barret, capitaine du groupe, en veut davantage à la corporation et se retrouve dans une rage folle.

Voilà un personnage qui inspire la douceur... (source)
Ce que je veux signifier par là, c'est qu'une opposition franche et nette de la société face à un groupe soudé et en dehors de la "norme" ou de la "démagogie", ici les Metalheads, ça ne les arrête pas, bien au contraire ! A force de leur plaquer à la figure des interviews imbéciles sur des personnes sélectionnées afin de faire une mauvaise pub au Metal, ou de leur imposer des journalistes qui se moquent effrontément et sans aucun respect d'une culture qu'ils n'ont pas cherché à comprendre (le souci de l'information objective, il ne faut plus y croire), les amateurs de Metal font front. "Ils nous emmerdent, on va brailler que notre musique, c'est de la musique !"
Affirmation par le style vestimentaire, organisation de festivals ou de concerts pour réunir les Metalheads, tout est bon pour montrer que cette culture est unie et indivisible ! 

Ou la mort, carrément ! Ca, c'est Heavy ! (source)

Non, le Metal ne rend pas débile, car il est produit par des musiciens qui ont toute leur tête. Et même si Cannibal Corpse est effrayant, voire carrément dégueulasse, ce sont des hommes tout à fait saints dans la vie de tous les jours. Les paroles violentes vont avec la puissance dégagée par la musique. Quand ils la jouent, ainsi que ceux qui l'écoutent sur scène, s'amusent, passent du temps. Et, comme le dit Alice Cooper dans la vidéo juste après sur Metal et horreur, c'est un peu comme Halloween : on est là pour être ensemble sous une musique, pas pour sacrifier des chèvres au clair de lune.



Ceci était le premier point : la radicalisation, l'affirmation exacerbée face au bruit assourdissant des inepties qu'on entend partout dans les médias généralistes.

De fait s'explique ainsi le pointillisme, et cette volonté de montrer que le Metal est un genre avec ses règles et sa logique qui se démarque du conformisme de la musique Pop. C'est ce qui permet de comprendre le dégoût qu'ont certains Metalheads avec la Pop, le Rap, l'Electro ou autre genres appréciés par le plus grand nombre : "Ce qui est populaire est lié à cette société qui rejette, alors que j'ai ma place dans le Metal?."

Mais il y a une deuxième action qui rend le Metalhead tatillon et pointilleux. C'est ce que nous verrons la prochaine fois !
D'ici là, je vous souhaite à tous une excellente journée et, aussi, excellentes fêtes de fin d'année : profitez-en bien, vous l'avez mérité !

4 commentaires:

  1. Elle fait du bien la musique de Tuatha ! C :

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "C'est frais, on ne pleure pas les instruments !" :D

      Supprimer
  2. Salut !
    Connais-tu ce groupe en hommage à Iron Maiden (les bien nommées The Iron Maidens : que des filles, ce qui est rare) :

    https://www.youtube.com/watch?v=pUrmRZe2TOs

    A + Montp'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est effectivement une excellente initiative ! Pour ce qui est de la place des femmes dans le Metal, Metalliquoi en a fait un très bonne analyse (ce qui m'a permis de découvrir l'album "Prisoners" de The Agonist, grosse claque de Melodic Death Metal :D)

      https://www.youtube.com/watch?v=hhUO5EJHCPQ

      Supprimer

Une réaction ? Un commentaire particulier ? Faîtes-moi savoir : partagez !